Era Immobilier Marseille Bastide : Acheter en SCI, Avantages et inconvénients - Era Immobilier Marseille Bastide - Page 34 immobilier marseille , immobilier plan de cuques , immobilier marseille , immobilier allauch , immobilier marseille , immobilier marseille immobilier Marseille 13013, Allauch, Plan de cuques - Appartement, Bureaux, Maison, Parking / box, Terrain, Villa, - Marseille 13013, Allauch, Plan de cuques -

Acheter en SCI, Avantages et inconvénients

FICHE PRATIQUE Acheter à plusieurs : Pourquoi pas en SCI ?


Pour les couples non mariés et les familles recomposées, ou pour donner un coup de pouce à des enfants qui souhaitent devenir propriétaires, la Société Civile Immobilière (SCI) constitue une solution souple et commode.

 

 

Comment ça marche ?
 

Une SCI a pour objet la gestion et l'exploitation de biens immobiliers. Composée d'au moins deux actionnaires, elle permet à plusieurs personnes d'investir ensemble dans un projet immobilier, quelle que soit son ampleur. Chacun des associés de la SCI apporte sa part de capital en fonction de ses moyens.
 

 

Quels avantages ?
 

Si vous n'êtes ni mariés, ni pacsés mais concubins, la SCI vous permet d'acheter à deux, avec plus de souplesse que l'indivision. Ce sont les statuts qui fixent les règles du jeu. Vous avez donc toute liberté pour rédiger les clauses que vous désirez. La SCI est également plus souple en cas de séparation et plus sécurisante en cas de décès de l'un des concubins.
C’est aussi un outil intéressant pour organiser la transmission et la géranced’un bien avec un coût fiscal réduit. Par exemple, pour transmettre peu à peu à ses enfants en leur cédant des parts sociales, tout en restant maître à bord si vous êtes gérant. En outre, le fractionnement du capital en parts sociales permet de bénéficier plus facilement des abattements fiscaux applicables aux donations. Enfin, il est facile de sortir d'une SCI en vendant ses parts aux autres participants.
 

 

Quels sont les inconvénients ?
 

Créer une SCI a un coût et son fonctionnement impose un certain formalisme : convocation d'assemblée générale chaque année, tenue d'un registre, d’une comptabilité. Sa constitution nécessite la rédaction de statuts et l’inscription de la société au Registre du commerce et des sociétés. Les frais peuvent atteindre 1 500 euros si vous vous faites assister par un notaire. Enfin, elle ne donne pas droit au prêt à taux zéro.